Les BTS rencontrent des paysagistes | École du Breuil

Les BTS rencontrent des paysagistes

Lundi 25 novembre, les étudiants de BTSA 1ere année, accompagnés par Mme Sandra Cignetti et M. Johann Laskowski rencontrent des paysagistes concepteurs de la Mairie de Paris, du service de la Direction des Espaces Verts et de l’Environnement (DEVE). Le lieu de rendez-vous est le 110-112 rue des Poissonniers dans le 18ème arrondissement de Paris. Un quartier en plein reconversion, entre la rue des Poissonniers et la voie ferrée menant à la gare du Nord, qui accueille programme ambitieux mêlant architecture durable, conscience sociale et solidaire et bien sûr, un espace paysagé généreux.

Et c’est bien sur ce sujet que l’intérêt de la visite est portée ce lundi matin, dans le froid cinglant de cet automne. Dans le cadre du cours de ’Technique’ (M53 pour parler référentiel), les étudiants vont avant tout découvrir le programme d’aménagement urbain de ce site récupéré par la ville de Paris à la SNCF. Ce programme comprend donc la construction d’un parc à proximité de logements et commerces existants, et à proximité d’une crèche, d’un EHPAD, d’un gymnase, de logements et de bureaux en devenir. Ici, les investisseurs bâtissent et la DEVE aménage le parc.

Pour la conception de cet aménagement, les paysagistes en question sont Jérôme Saint-Chély et Alexandra Mottard. Ils ont conçu le projet d’aménagement de ce parc de 5000 m², ont réalisé les pièces graphiques et écrites utiles aux entreprises sur le terrain et ont suivent le chantier pour une réception fin décembre 2013. 

Analyse de site, consultations publiques, communication intra-service et avec la Mairie du 18ème, le rôle du paysagiste est exposé aux étudiants dès la naissance du projet jusqu’à sa construction. Comment choisir les entreprises, comment travailler avec elles et surtout comment communiquer le mieux possible ce que l’on dessine en tant que paysagiste pour que les entreprises réalisent en conséquence.

 Les paysagistes exposent alors leurs documents graphiques ; carnet d’étude, plan de masse, plan de plantation et racontent ensuite le cheminement du crayon jusqu’à la pose de mortier entre les pavés. La clôture principale du parc est par exemple dessinée sur mesure et ces dessins sont exposés aux entreprises qui candidatent. Par la suite, le paysagiste découvre une méthode de travail propre l’entreprise choisie et ils adaptent ensemble le dessin et la construction de la clôture. Un cas concret, passionnant pour les étudiants qui se rendent ainsi compte que chaque trait tracé au crayon sur le papier, est un objet à réfléchir et à (faire) construire avec un budget et des compétences de terrain particulières au chantier.

Nous découvrons tous ensemble, en s’avançant dans le parc : la pose de pavés, le scellement de lisse métallique, la plantation d’arbustes, les sols souples des jeux pour enfants, etc. Les yeux grands ouverts et les oreilles à l’écoute, les étudiants posent beaucoup de questions, que les paysagistes remarquent d’ailleurs comme une vraie curiosité professionnelle.


Dans les prochains cours de technique paysagère, nous utiliserons ce support pour comprendre toutes les découvertes de cette journée. Nous (professeurs) restons en contact avec les paysagistes concepteurs pour recueillir des documents techniques et nous en servir pour comparer, étudier, décortiquer ce que nous avons vu ensemble sur le terrain et la ’théorie’.

Design & Développement