Actu théatre : "L'essentiel est invisible", sensibilisation à l'autisme... | École du Breuil

Actu théatre : "L'essentiel est invisible", sensibilisation à l'autisme...

« Au début, je n’ai pas tout compris … Mais ensuite, lors de l’échange avec les comédiennes, tout m’est apparu comme étant très clair ! »
 
« Il y avait beaucoup de métaphores, j’ai adoré, c’était très beau ! »
 
« Les comédiennes, sont dans la tête du jeune garçon autiste, puis la mère, le médecin, l’enseignante, le monde, c’est fort ! »
 
« Un autiste est un être vivant dans une cage ! Cette pièce m’a beaucoup touché, je ne connaissais l’autisme que de nom, maintenant je crois savoir ce qu’ils vivent ! »
 
Après avoir assisté à la pièce de théâtre « L’essentiel est invisible », voici une synthèse ou plutôt quelques extraits des échanges avec les apprentis des classes de BP2 et BPA2 de l’Ecole Du Breuil. 
 
Depuis l’année dernière, nous avons lancé avec l’équipe enseignante de l’apprentissage de l’Ecole Du Breuil, un parcours d’initiation au théâtre. Beaucoup de nos élèves n’ont pas eu accès à cet art. Au début ils sont réticents, mal à l’aise, ils leur manquent les codes. Petit à petit ils comprennent, ils comprennent que le théâtre peut-être un lieu d’engagement, un lieu d’expression et de parole, un lieu de débat, un lieu de rencontre. Pour moi, en tant qu’enseignante, c’est un lieu de création, de formation de l’esprit critique. Se forger un esprit critique tout en conservant sa libre pensée… C’est un puit sans fond d’une richesse incommensurable !! 
 
Ce matin, mes élèves ont rencontré Louis, jeune autiste. Ils ont été touchés, bouleversé, chagrinée, démunie ou en colère. Toutes ces émotions ont suscités chez eux de l’engagement… Engagement à voir les différences autrement, engagement pour certains à faire un pas vers ce handicap finalement très peu connu… 
 
La pièce de théâtre, au-delà de la très belle sensibilisation autour de l’autisme, est mise en scène avec beaucoup de poésie et de délicatesse. Le fond, comme la forme interroge et force le spectateur à aller au-delà des apparences. L’autisme prend forme animal, l’autisme se danse, l’autisme s’éclaire, l’autisme fait débat. 
 
Certaines pièces de théâtre ne font pas écho auprès des adolescents et jeunes adultes, aujourd’hui ils se sont sentis concernés par ces enfants que la société peine à intégrer.
 
« L’essentiel est invisible », est un magnifique hommage « au petit prince », une porte qui s’ouvre sur une autre planète, sur un autre monde ! A nous enseignants de maintenir cette porte ouverte. Bientôt, les apprentis de BP et BPA auront la chance de participer à un atelier artistique avec des enfants autistes. Un beau partenariat entre des enfants autistes et de jeunes jardiniers qui cultiveront probablement un monde meilleur…

Aurore Avril
Coordinatrice de l'apprentissage infra-bac

 

Design & Développement